Journal des professionnels de l'enfance

7,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°128 - Juin - Juillet - Aout 2021
Découvrez votre nouvelle formule !
Affûtons notre esprit critique !

► Masque en crèche : sachons raison garder !
Si les masques se sont révélés essentiels au cœur de la pandémie, ils auront fait couler beaucoup d’encre ! Déjà décriés comme inefficaces et critiqués quant à leur usage délicat, les masques font encore aujourd’hui l’objet de nouvelles interrogations. Celles-ci pointent désormais leurs effets néfastes sur le développement des jeunes enfants, questionnant par-là les professionnels de l’enfance, voire alimentant leur sentiment de culpabilité et ajoutant à leur charge mentale.
Au-delà de ces interrogations légitimes, cette « question des masques » renvoie au sujet délicat de la médiatisation de certaines études et au nécessaire esprit critique qu’il convient d’aiguiser face à ces dernières.

► Violences éducatives ordinaires
Quand certaines violences éducatives ordinaires dépassent la sphère privée et relèvent aussi de pratiques institutionnelles, dont les professionnels ne peuvent pas toujours être tenus responsables, s’interroger sur ces violences invisibles est une façon de ne pas les admettre comme une fatalité et de mettre en route un mouvement de pensée collective et individuelle.

► Avec un regard toujours impertinent et caustique, Le Petit Coin-Coin propose une lecture de l’actualité de la petite enfance, et notamment du Plan de formation des 600 000 professionnels de l’enfance.
7,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°127 - Mars - Avril - Mai 2021
Découvrez votre nouvelle formule !
Des liens et de l’accueil

► Des liens à chérir
Dans ce contexte sanitaire bien particulier où les liens humains semblent quelque peu distendus et malmenés, comment de ne pas penser à ces métiers, ceux justement qui ont trait aux liens et qu’exercent au quotidien les professionnelles de la petite enfance. Ils attendent toujours une reconnaissance que le monde politique (du moins certains députés) commence à porter et mettre en avant. Des liens, qui s’avèrent aussi indispensables que vitaux aux tout-petits, dont les recherches scientifiques disent le développement précoce de l’empathie et les compétences sociales des bébés.

► L’accueil autrement…
Devenu investissement social et éducatif, l’accueil collectif concoure à inclure et à accueillir des enfants aux capacités et aux compétences autres, faisant émerger de nouvelles pratiques professionnelles et un environnement adapté.

► Toujours impertinent et caustique, Le Petit Coin-Coin vous offre un regard nouveau sur l’actualité de la petite enfance et celle quelque peu agitée par les dernières mesures proposées dans le cadre de la réforme des modes d’accueil de la loi Asap.
7,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°126
Découvrez votre nouvelle formule !
À votre demande, nous avons fait évoluer le Journal des professionnels de l'enfance.
Car si l’on parle de plus en plus de petite enfance sur un plan sociétal, il nous semble important d’aller encore plus loin. La petite enfance est un véritable vivier de propositions, d’idée nouvelles, d’expérimentations… Mais celles-ci souffrent encore d’un manque de visibilité et de partage. Alors, participons à les mettre en avant ! De même, il nous faut œuvrer davantage à faire rimer recherches et pratiques, à dépasser la barrière invisible qui souvent les oppose…
Il nous paraît aussi important d’oser dire les choses : que ce soit sur un plan politique, sociétal, scientifique ou au cœur même des structures d’accueil et des écoles maternelles, des propos peuvent être prononcés, des pratiques encouragées qui s’avèrent aux antipodes de ce que nous pouvons tous souhaiter pour la petite enfance. Ne rien dire, ne rien faire, c’est les entretenir…

D’où cette nouvelle formule trimestrielle qui vous proposera un format 3 en 1 unique :
- Le petit coin-coin : un tabloïd qui vous offrira un regard nouveau sur l’actualité petite enfance ;
- Le cahier Recherches du Journal des professionnels de l'enfance : de quoi plonger au cœur de recherches et de réflexions…
- Le cahier Pratiques du Journal des professionnels de l'enfance : des expérimentations, des idées nouvelles, des innovations…
7,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°125
Découvrez votre nouvelle formule !
À votre demande, nous avons fait évoluer le Journal des professionnels de l'enfance.
Car si l’on parle de plus en plus de petite enfance sur un plan sociétal, il nous semble important d’aller encore plus loin. La petite enfance est un véritable vivier de propositions, d’idée nouvelles, d’expérimentations… Mais celles-ci souffrent encore d’un manque de visibilité et de partage. Alors, participons à les mettre en avant ! De même, il nous faut œuvrer davantage à faire rimer recherches et pratiques, à dépasser la barrière invisible qui souvent les oppose…
Il nous paraît aussi important d’oser dire les choses : que ce soit sur un plan politique, sociétal, scientifique ou au cœur même des structures d’accueil et des écoles maternelles, des propos peuvent être prononcés, des pratiques encouragées qui s’avèrent aux antipodes de ce que nous pouvons tous souhaiter pour la petite enfance. Ne rien dire, ne rien faire, c’est les entretenir…

D’où cette nouvelle formule trimestrielle qui vous proposera un format 3 en 1 unique :
- Le petit coin-coin : un tabloïd qui vous offrira un regard nouveau sur l’actualité petite enfance ;
- Le cahier Recherches du Journal des professionnels de l'enfance : de quoi plonger au cœur de recherches et de réflexions…
- Le cahier Pratiques du Journal des professionnels de l'enfance : des expérimentations, des idées nouvelles, des innovations…
7,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°124
Découvrez votre nouvelle formule !
À votre demande, nous avons fait évoluer le Journal des professionnels de l'enfance.
Car si l’on parle de plus en plus de petite enfance sur un plan sociétal, il nous semble important d’aller encore plus loin. La petite enfance est un véritable vivier de propositions, d’idée nouvelles, d’expérimentations… Mais celles-ci souffrent encore d’un manque de visibilité et de partage. Alors, participons à les mettre en avant ! De même, il nous faut œuvrer davantage à faire rimer recherches et pratiques, à dépasser la barrière invisible qui souvent les oppose…
Il nous paraît aussi important d’oser dire les choses : que ce soit sur un plan politique, sociétal, scientifique ou au cœur même des structures d’accueil et des écoles maternelles, des propos peuvent être prononcés, des pratiques encouragées qui s’avèrent aux antipodes de ce que nous pouvons tous souhaiter pour la petite enfance. Ne rien dire, ne rien faire, c’est les entretenir…

D’où cette nouvelle formule trimestrielle qui vous proposera un format 3 en 1 unique :
- Le petit coin-coin : un tabloïd qui vous offrira un regard nouveau sur l’actualité petite enfance ;
- Le cahier Recherches du Journal des professionnels de l'enfance : de quoi plonger au cœur de recherches et de réflexions…
- Le cahier Pratiques du Journal des professionnels de l'enfance : des expérimentations, des idées nouvelles, des innovations…
7,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°123
Découvrez votre nouvelle formule !
À votre demande, nous avons fait évoluer le Journal des professionnels de l'enfance.
Car si l’on parle de plus en plus de petite enfance sur un plan sociétal, il nous semble important d’aller encore plus loin. La petite enfance est un véritable vivier de propositions, d’idée nouvelles, d’expérimentations… Mais celles-ci souffrent encore d’un manque de visibilité et de partage. Alors, participons à les mettre en avant ! De même, il nous faut œuvrer davantage à faire rimer recherches et pratiques, à dépasser la barrière invisible qui souvent les oppose…
Il nous paraît aussi important d’oser dire les choses : que ce soit sur un plan politique, sociétal, scientifique ou au cœur même des structures d’accueil et des écoles maternelles, des propos peuvent être prononcés, des pratiques encouragées qui s’avèrent aux antipodes de ce que nous pouvons tous souhaiter pour la petite enfance. Ne rien dire, ne rien faire, c’est les entretenir…

D’où cette nouvelle formule trimestrielle qui vous proposera un format 3 en 1 unique :
- Le petit coin-coin : un tabloïd qui vous offrira un regard nouveau sur l’actualité petite enfance ;
- Le cahier Recherches du Journal des professionnels de l'enfance : de quoi plonger au cœur de recherches et de réflexions…
- Le cahier Pratiques du Journal des professionnels de l'enfance : des expérimentations, des idées nouvelles, des innovations…
5,90 € Journal des professionnels de l'enfance - N°122
Le business des crèches
L’accueil collectif des jeunes enfants est en pleine évolution, voire mutation depuis les années 1980. Les gestionnaires historiques du secteur que sont les collectivités territoriales et les associations cèdent progressivement du terrain aux opérateurs du secteur marchand, avec notamment les entreprises de crèches. À cela s’ajoute le développement de ce qu’on appelle les délégations de service public (DSP).
Cette arrivée du secteur privé lucratif dans le champ de la petite enfance n’a pas été sans susciter des inquiétudes chez les professionnels du secteur. Les craintes étaient d’autant plus importantes que le modèle de gestion des entreprises du secteur privé peut mettre particulièrement à mal les salariés tant la pression sur les objectifs à atteindre semble être forte. D’autre part, si ces structures bénéficient de financements privés, quid de la mixité sociale dans ces établissements ? L’accueil de la petite enfance n’est-il pas aussi un outil au service des politiques sociales ?
Ce sont toutes ces questions et ces enjeux que nous avons voulu approfondir dans ce dossier.
5,90 € Journal des professionnels de l'enfance - N°121
Comment préparer le premier accueil en crèche ?
Enfants, parents, professionnel(le)s, les acteurs de la familiarisation/adaptation sont connus mais les places de chacun ne sont-elles pas à repenser ?
Quand on parle familiarisation/adaptation, on pense endormissement, repas, changes… et on confond souvent ainsi l’adaptation chronométrée, ritualisée et formatée, qui répond davantage à une organisation lissée, satisfaisante pour les professionnels et rassurante à certains égards pour les parents, avec une adaptation impliquant le parent et l’enfant, leur rythme, la singularité de leur temporalité, leurs besoins, la qualité des liens, indispensables à l’instauration d’une relation secure.
L’arrivée en structure d’accueil est une étape signifiante. Souvent chargée de représentations, la crèche est un lieu qui signe le début de la séparation d’avec le milieu familier et connu. Comment faire en sorte que cette séparation ne devienne pas une rupture mais reste une manière de prolonger des liens ? Convient-il d’abandonner les notions de protocole, de progressivité qui nuisent à la création de liens ? C’est ce que se propose de revisiter notre dossier de ce mois-ci.
5,90 € Journal des professionnels de l'enfance - N°120
20 ans de petite enfance
Il y a vingt ans, le Journal des Professionnels de l’enfance voyait le jour. Ce numéro est celui de l'anniversaire d’un magazine qui questionne, analyse, recense, relaie la recherche et l’actualité de l’enfant entre 0 et 3 ans. Car plus qu’une simple revue, le Journal des professionnels de l’enfance a pour mission d’accompagner toutes les personnes ayant fait le choix d’accueillir les jeunes enfants et de faire rimer enfance avec importance… Celui d’offrir une vision toujours renouvelée des tout-petits, de mûrir des idées, des regards, d’oser inventer l’impossible…
Alors aujourd’hui, prenons le temps, celui d’un numéro, de regarder en arrière pour mieux voir demain, de se rendre compte du chemin parcouru dans la petite enfance, d’espérer y avoir contribué sous la plume des uns des autres et de se sentir aussi riche des incroyables connaissances révélées sur les tout-petits.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°119
2020 : quelle politique pour la petite enfance ?
Deux « chantiers » politiques attenant à l’accueil de la petite enfance ont été ouverts en parallèle, en cette fin de printemps, par le gouvernement, l’un piloté par Christelle Dubos et un autre mené par Adrien Taquet, tous deux secrétaires d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn.
Le premier chantier concerne les quinze mesures proposées dans le cadre de la « Simplification du cadre normatif », projet collaboratif mené pendant plusieurs mois entre certains acteurs de la petite enfance, en application de la loi ESSOC (État au service d’une société de la confiance) du 10 août 2018.
Le second chantier est porté par Adrien Taquet, secrétaire d’État en charge de la mise en place de la stratégie pour la protection de l’enfance et s’intitule le « parcours des 1 000 jours », inspiré du modèle finlandais. Parmi les pistes avancées : placer en première ligne les centres de Protection maternelle et infantile (PMI) pour sensibiliser les parents, avec visites médicale à l’appui lors de la grossesse et après l’accouchement, offrir aux parents certains services tels que l’octroi d’un chéquier, des bons de baby-sitting ou encore des cours de bébés-nageurs
Le journal des professionnels de l’enfance analyse dans le détail ces deux chantiers et souligne leur incohérence et leur vision réductrice de la petite enfance qui se limite aux aspects sanitaires sans prendre en compte la dimension éducative.
Résultats 1 à 10 sur 30

Se connecter

TPMA utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.