Journal des professionnels de l'enfance

5,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°118
La fratrie, une empreinte pour la vie
Être issu du même ventre, partager les mêmes racines, appartenir à la même famille… nouent un lien d’une force particulière dans l’imaginaire collectif. Les relations fraternelles sont souvent les relations qui seront les plus longues au cours de notre vie, peu d’autres personnes nous accompagnant ainsi de l’enfance à la vieillesse. Elles ont été jusqu’à présent moins étudiées que les autres relations familiales (parentale, conjugale). Pourtant, elles contribuent également de manière forte à construire l’individu.
C’est pour mieux comprendre ce qui se joue dans le système familial, autour de la fratrie, que nous avons voulu y consacrer ce dossier, en espérant ainsi aider les professionnels à mieux accompagner les familles autour de cette question.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°117
Nés trop tôt
La prématurité est un sujet qui peut sembler aux premiers abords assez éloigné des préoccupations des professionnels de la petite enfance. Pourtant, les enfants nés trop tôt possèdent des caractéristiques singulières qu’il convient de cerner et de prendre en considération pour mieux comprendre comment ces enfants se développent et les impasses qu’ils peuvent traverser.
Dans ce dossier seront abordé,s outre les aspects médicaux de la prématurité, ses impacts psychologiques et ceux de la douleur sur l’enfant et sur sa famille, les particularités de leur posture et de leur motricité, leurs difficultés d’accès à la propreté, ainsi que les troubles de l’oralité et de l’alimentation.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°116
Libre exploration éducative
Un mouvement de pensée est né : la libre exploration éducative !
C’est pour entrer dans la philosophie de ce mouvement de pensée que nous vous proposons dans ce dossier un regard focalisé sur le jeu et l’espace. Car à l’aune de la libre exploration éducative, c’est toute la journée du bébé qui peut être revisitée, depuis les premiers accueils, aux temps de jeux, de déjeuner, de sommeil jusqu’au départ le soir. Ayons aussi en tête que le positionnement de l’adulte, dans sa juste présence comme dans son regard et agir est essentiel, mais qu’il ne s’arrête pas aux seuls temps ludiques !
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°115
Le toucher dans tous ses états
Le toucher est tour à tour objet de plaisir et d’apaisement, possibilité de construction d’un univers multidimensionnel et fondement d’une compréhension du monde qui nous entoure. Il peut aussi être variable en fonction de la culture qui nous abrite et parfois nous contraint... Le toucher est organisateur et structurant. Il peut aussi être déstabilisateur et démotivant. Toucher c’est créer du lien, communiquer, engager, s’impliquer, étayer l’autre dans ses capacités naissantes. Toucher est essentiel pour donner au bébé les clefs pour entrer dans le monde social. À partir des moments de dialogue tonique avec son entourage, l’enfant s’apaise et devient présent à lui-même comme aux autres. Il n’est pas question de mauvaises habitudes prises, il s’agit seulement de donner des clefs pour permettre au bébé de sentir toutes les complexités et simplicités du monde relationnel et de se découvrir porteur de vie, de mouvement et d’émotions.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°114
Petite enfance et école : main dans la main
En France, l’accueil et l’éducation des jeunes enfants sont divisés entre d’un côté, le monde dit de la "petite enfance", caractérisé par une diversité des modes d’accueil individuel et collectif, notamment les crèches, et de l’autre côté, l’école maternelle, aujourd’hui fréquentée par la quasi-totalité des enfants de 3-5 ans. Dans d’autres pays européens, tous les enfants, avant la scolarité obligatoire, sont accueillis dans le même type de structure, avec une seule et une même politique éducative qui se traduit par un curriculum commun à l’ensemble de cette tranche d’âge.
Le système français, scindé, est de plus en plus critiqué. Partant d’une note d’analyse, publiée par France stratégie et intitulée "Un nouvel âge pour l’école maternelle", le Journal des professionnels de l’enfance expose les avantages d’une refonte de l’accueil des 1-6 ans et dévoile les expériences de partenariats petite-enfance école menées actuellement en France.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°113
La qualité de vie vue par les enfants
L’intérêt porté à la qualité de vie s’est développé au moment où le constat de l’accroissement des richesses ne suffisait pas à assurer un sentiment de bien-être.
De plus en plus de recherches montrent l’importance pour les professionnels de l’enfance et de l’éducation de mieux évaluer la qualité de vie des enfants et leur bien-être subjectif, en les impliquant dans cette évaluation, en tant qu’experts de leur propre vie. Mais qu’entend-t-on par qualité de vie ? Quelle est celle concernant les enfants placés, les enfants en situation de handicap, les enfants en milieu scolaire, et ceux prématurés ?
Un dossier complet sur un concept trop souvent réduit à des indicateurs économiques.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°112
Accueil petite enfance : les secrets de la bientraitance
Si la bientraitance est fédératrice, elle n’est en pas moins difficile à définir. Car elle n’est pas simplement le contraire de la maltraitance. Elle porte en elle une ambivalence et une subjectivité, qui varient dans le temps et qui tiennent au fait que ce qui est bientraitant pour l’un ne le sera pas nécessairement pour l’autre.
Dans le domaine de l’accueil de la petite enfance, la bientraitance peut être abordée sous l’angle des compétences professionnelles et notamment de la connaissance du développement de l’enfant. Toujours est-il que passer de l’intention à la réalisation de la bientraitance nécessite une démarche de questionnement, une capacité à se réajuster en permanence pour tenir compte de la réalité de l’autre.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°111 mars-avril 2018
L’amour qu’on porte…
Loin de considérer que le portage en écharpe est la seule façon de répondre aux besoins du bébé et après avoir été délaissé en Europe pour du matériel de puériculture, cette pratique opère un retour en force dans les années 2000 qu’il convient d’accompagner. Car le portage implique certaines connaissances biomécaniques qui permettent au porteur d’éviter certaines erreurs, parfois douloureuses pour celui qui porte.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°110 janvier-février 2018
Comment le goût du bonheur se développe-t-il chez l’enfant ?
Le bébé vient au monde avec un besoin d’affection fondamental et inné. En répondant à ce besoin, les parents permettent l’établissement d’un lien d’attachement. Ce lien pourrait constituer un premier pas vers la satisfaction complète, stable et durable que constitue l’état de bonheur. Il est alors intéressant de comprendre quels sont les mécanismes biologiques, comportementaux et émotionnels qui peuvent favoriser ou à l’inverse limiter cet accès au bonheur.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°109 novembre-décembre 2017
Dossier : Observation professionnelle, changeons notre regard sur l’enfant
Les enfants ont aussi un hors champ et seule l’observation permet un autre éclairage. Ce dossier sur l’observation professionnelle se propose de lever le voile sur la méthodologie basée sur l’observation-projet avec les explications et les éclaircissements d’Anne-Marie Fontaine. Sans s’arrêter aux seuls apports théoriques, ce dossier s’appuie et s’étaye d’une suite d’articles portant sur des expériences de terrain. Autant de témoignages, de pistes et de problématiques intemporels et « universels » pour les professionnelles de la petite enfance.
Résultats 1 à 10 sur 20

Se connecter

TPMA utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.