Journal des professionnels de l'enfance

7,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°124
Découvrez votre nouvelle formule !
À votre demande, nous avons fait évoluer le Journal des professionnels de l'enfance.
Car si l’on parle de plus en plus de petite enfance sur un plan sociétal, il nous semble important d’aller encore plus loin. La petite enfance est un véritable vivier de propositions, d’idée nouvelles, d’expérimentations… Mais celles-ci souffrent encore d’un manque de visibilité et de partage. Alors, participons à les mettre en avant ! De même, il nous faut œuvrer davantage à faire rimer recherches et pratiques, à dépasser la barrière invisible qui souvent les oppose…
Il nous paraît aussi important d’oser dire les choses : que ce soit sur un plan politique, sociétal, scientifique ou au cœur même des structures d’accueil et des écoles maternelles, des propos peuvent être prononcés, des pratiques encouragées qui s’avèrent aux antipodes de ce que nous pouvons tous souhaiter pour la petite enfance. Ne rien dire, ne rien faire, c’est les entretenir…

D’où cette nouvelle formule trimestrielle qui vous proposera un format 3 en 1 unique :
- Le petit coin-coin : un tabloïd qui vous offrira un regard nouveau sur l’actualité petite enfance ;
- Le cahier Recherches du Journal des professionnels de l'enfance : de quoi plonger au cœur de recherches et de réflexions…
- Le cahier Pratiques du Journal des professionnels de l'enfance : des expérimentations, des idées nouvelles, des innovations…
7,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°123
Découvrez votre nouvelle formule !
À votre demande, nous avons fait évoluer le Journal des professionnels de l'enfance.
Car si l’on parle de plus en plus de petite enfance sur un plan sociétal, il nous semble important d’aller encore plus loin. La petite enfance est un véritable vivier de propositions, d’idée nouvelles, d’expérimentations… Mais celles-ci souffrent encore d’un manque de visibilité et de partage. Alors, participons à les mettre en avant ! De même, il nous faut œuvrer davantage à faire rimer recherches et pratiques, à dépasser la barrière invisible qui souvent les oppose…
Il nous paraît aussi important d’oser dire les choses : que ce soit sur un plan politique, sociétal, scientifique ou au cœur même des structures d’accueil et des écoles maternelles, des propos peuvent être prononcés, des pratiques encouragées qui s’avèrent aux antipodes de ce que nous pouvons tous souhaiter pour la petite enfance. Ne rien dire, ne rien faire, c’est les entretenir…

D’où cette nouvelle formule trimestrielle qui vous proposera un format 3 en 1 unique :
- Le petit coin-coin : un tabloïd qui vous offrira un regard nouveau sur l’actualité petite enfance ;
- Le cahier Recherches du Journal des professionnels de l'enfance : de quoi plonger au cœur de recherches et de réflexions…
- Le cahier Pratiques du Journal des professionnels de l'enfance : des expérimentations, des idées nouvelles, des innovations…
5,90 € Journal des professionnels de l'enfance - N°122
Le business des crèches
L’accueil collectif des jeunes enfants est en pleine évolution, voire mutation depuis les années 1980. Les gestionnaires historiques du secteur que sont les collectivités territoriales et les associations cèdent progressivement du terrain aux opérateurs du secteur marchand, avec notamment les entreprises de crèches. À cela s’ajoute le développement de ce qu’on appelle les délégations de service public (DSP).
Cette arrivée du secteur privé lucratif dans le champ de la petite enfance n’a pas été sans susciter des inquiétudes chez les professionnels du secteur. Les craintes étaient d’autant plus importantes que le modèle de gestion des entreprises du secteur privé peut mettre particulièrement à mal les salariés tant la pression sur les objectifs à atteindre semble être forte. D’autre part, si ces structures bénéficient de financements privés, quid de la mixité sociale dans ces établissements ? L’accueil de la petite enfance n’est-il pas aussi un outil au service des politiques sociales ?
Ce sont toutes ces questions et ces enjeux que nous avons voulu approfondir dans ce dossier.
5,90 € Journal des professionnels de l'enfance - N°121
Comment préparer le premier accueil en crèche ?
Enfants, parents, professionnel(le)s, les acteurs de la familiarisation/adaptation sont connus mais les places de chacun ne sont-elles pas à repenser ?
Quand on parle familiarisation/adaptation, on pense endormissement, repas, changes… et on confond souvent ainsi l’adaptation chronométrée, ritualisée et formatée, qui répond davantage à une organisation lissée, satisfaisante pour les professionnels et rassurante à certains égards pour les parents, avec une adaptation impliquant le parent et l’enfant, leur rythme, la singularité de leur temporalité, leurs besoins, la qualité des liens, indispensables à l’instauration d’une relation secure.
L’arrivée en structure d’accueil est une étape signifiante. Souvent chargée de représentations, la crèche est un lieu qui signe le début de la séparation d’avec le milieu familier et connu. Comment faire en sorte que cette séparation ne devienne pas une rupture mais reste une manière de prolonger des liens ? Convient-il d’abandonner les notions de protocole, de progressivité qui nuisent à la création de liens ? C’est ce que se propose de revisiter notre dossier de ce mois-ci.
5,90 € Journal des professionnels de l'enfance - N°120
20 ans de petite enfance
Il y a vingt ans, le Journal des Professionnels de l’enfance voyait le jour. Ce numéro est celui de l'anniversaire d’un magazine qui questionne, analyse, recense, relaie la recherche et l’actualité de l’enfant entre 0 et 3 ans. Car plus qu’une simple revue, le Journal des professionnels de l’enfance a pour mission d’accompagner toutes les personnes ayant fait le choix d’accueillir les jeunes enfants et de faire rimer enfance avec importance… Celui d’offrir une vision toujours renouvelée des tout-petits, de mûrir des idées, des regards, d’oser inventer l’impossible…
Alors aujourd’hui, prenons le temps, celui d’un numéro, de regarder en arrière pour mieux voir demain, de se rendre compte du chemin parcouru dans la petite enfance, d’espérer y avoir contribué sous la plume des uns des autres et de se sentir aussi riche des incroyables connaissances révélées sur les tout-petits.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°119
2020 : quelle politique pour la petite enfance ?
Deux « chantiers » politiques attenant à l’accueil de la petite enfance ont été ouverts en parallèle, en cette fin de printemps, par le gouvernement, l’un piloté par Christelle Dubos et un autre mené par Adrien Taquet, tous deux secrétaires d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn.
Le premier chantier concerne les quinze mesures proposées dans le cadre de la « Simplification du cadre normatif », projet collaboratif mené pendant plusieurs mois entre certains acteurs de la petite enfance, en application de la loi ESSOC (État au service d’une société de la confiance) du 10 août 2018.
Le second chantier est porté par Adrien Taquet, secrétaire d’État en charge de la mise en place de la stratégie pour la protection de l’enfance et s’intitule le « parcours des 1 000 jours », inspiré du modèle finlandais. Parmi les pistes avancées : placer en première ligne les centres de Protection maternelle et infantile (PMI) pour sensibiliser les parents, avec visites médicale à l’appui lors de la grossesse et après l’accouchement, offrir aux parents certains services tels que l’octroi d’un chéquier, des bons de baby-sitting ou encore des cours de bébés-nageurs
Le journal des professionnels de l’enfance analyse dans le détail ces deux chantiers et souligne leur incohérence et leur vision réductrice de la petite enfance qui se limite aux aspects sanitaires sans prendre en compte la dimension éducative.
5,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°118
La fratrie, une empreinte pour la vie
Être issu du même ventre, partager les mêmes racines, appartenir à la même famille… nouent un lien d’une force particulière dans l’imaginaire collectif. Les relations fraternelles sont souvent les relations qui seront les plus longues au cours de notre vie, peu d’autres personnes nous accompagnant ainsi de l’enfance à la vieillesse. Elles ont été jusqu’à présent moins étudiées que les autres relations familiales (parentale, conjugale). Pourtant, elles contribuent également de manière forte à construire l’individu.
C’est pour mieux comprendre ce qui se joue dans le système familial, autour de la fratrie, que nous avons voulu y consacrer ce dossier, en espérant ainsi aider les professionnels à mieux accompagner les familles autour de cette question.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°117
Nés trop tôt
La prématurité est un sujet qui peut sembler aux premiers abords assez éloigné des préoccupations des professionnels de la petite enfance. Pourtant, les enfants nés trop tôt possèdent des caractéristiques singulières qu’il convient de cerner et de prendre en considération pour mieux comprendre comment ces enfants se développent et les impasses qu’ils peuvent traverser.
Dans ce dossier seront abordé,s outre les aspects médicaux de la prématurité, ses impacts psychologiques et ceux de la douleur sur l’enfant et sur sa famille, les particularités de leur posture et de leur motricité, leurs difficultés d’accès à la propreté, ainsi que les troubles de l’oralité et de l’alimentation.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°116
Libre exploration éducative
Un mouvement de pensée est né : la libre exploration éducative !
C’est pour entrer dans la philosophie de ce mouvement de pensée que nous vous proposons dans ce dossier un regard focalisé sur le jeu et l’espace. Car à l’aune de la libre exploration éducative, c’est toute la journée du bébé qui peut être revisitée, depuis les premiers accueils, aux temps de jeux, de déjeuner, de sommeil jusqu’au départ le soir. Ayons aussi en tête que le positionnement de l’adulte, dans sa juste présence comme dans son regard et agir est essentiel, mais qu’il ne s’arrête pas aux seuls temps ludiques !
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°115
Le toucher dans tous ses états
Le toucher est tour à tour objet de plaisir et d’apaisement, possibilité de construction d’un univers multidimensionnel et fondement d’une compréhension du monde qui nous entoure. Il peut aussi être variable en fonction de la culture qui nous abrite et parfois nous contraint... Le toucher est organisateur et structurant. Il peut aussi être déstabilisateur et démotivant. Toucher c’est créer du lien, communiquer, engager, s’impliquer, étayer l’autre dans ses capacités naissantes. Toucher est essentiel pour donner au bébé les clefs pour entrer dans le monde social. À partir des moments de dialogue tonique avec son entourage, l’enfant s’apaise et devient présent à lui-même comme aux autres. Il n’est pas question de mauvaises habitudes prises, il s’agit seulement de donner des clefs pour permettre au bébé de sentir toutes les complexités et simplicités du monde relationnel et de se découvrir porteur de vie, de mouvement et d’émotions.
Résultats 1 à 10 sur 26

Se connecter

TPMA utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.