Journal des professionnels de l'enfance

4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°112
Accueil petite enfance : les secrets de la bientraitance
Si la bientraitance est fédératrice, elle n’est en pas moins difficile à définir. Car elle n’est pas simplement le contraire de la maltraitance. Elle porte en elle une ambivalence et une subjectivité, qui varient dans le temps et qui tiennent au fait que ce qui est bientraitant pour l’un ne le sera pas nécessairement pour l’autre.
Dans le domaine de l’accueil de la petite enfance, la bientraitance peut être abordée sous l’angle des compétences professionnelles et notamment de la connaissance du développement de l’enfant. Toujours est-il que passer de l’intention à la réalisation de la bientraitance nécessite une démarche de questionnement, une capacité à se réajuster en permanence pour tenir compte de la réalité de l’autre.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°111 mars-avril 2018
L’amour qu’on porte…
Loin de considérer que le portage en écharpe est la seule façon de répondre aux besoins du bébé et après avoir été délaissé en Europe pour du matériel de puériculture, cette pratique opère un retour en force dans les années 2000 qu’il convient d’accompagner. Car le portage implique certaines connaissances biomécaniques qui permettent au porteur d’éviter certaines erreurs, parfois douloureuses pour celui qui porte.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°110 janvier-février 2018
Comment le goût du bonheur se développe-t-il chez l’enfant ?
Le bébé vient au monde avec un besoin d’affection fondamental et inné. En répondant à ce besoin, les parents permettent l’établissement d’un lien d’attachement. Ce lien pourrait constituer un premier pas vers la satisfaction complète, stable et durable que constitue l’état de bonheur. Il est alors intéressant de comprendre quels sont les mécanismes biologiques, comportementaux et émotionnels qui peuvent favoriser ou à l’inverse limiter cet accès au bonheur.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°109 novembre-décembre 2017
Dossier : Observation professionnelle, changeons notre regard sur l’enfant
Les enfants ont aussi un hors champ et seule l’observation permet un autre éclairage. Ce dossier sur l’observation professionnelle se propose de lever le voile sur la méthodologie basée sur l’observation-projet avec les explications et les éclaircissements d’Anne-Marie Fontaine. Sans s’arrêter aux seuls apports théoriques, ce dossier s’appuie et s’étaye d’une suite d’articles portant sur des expériences de terrain. Autant de témoignages, de pistes et de problématiques intemporels et « universels » pour les professionnelles de la petite enfance.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°108 septembre – octobre 2017
Pourquoi jouent-ils au docteur ?
Les enfants ne sont pas des êtres asexués. Mais en dehors de toute sexualité active proprement dite, comparable à celle des adultes, ils connaissent un développement psychosexuel essentiellement autocentrée et non génitalisée. Que sait-on aujourd’hui de de ce développement ?
Dans un environnement fortement sexualisé ou les images pornographiques et érotiques sont omniprésentes, comment cette intrusion agit-elle sur la construction de la sexualité de l’enfant ? Comment dès lors aborder la question de l’éducation sexuelle ou répondre simplement aux interrogations des enfants ?
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°107 juillet – août 2017
Le père : repère essentiel
Il n’est plus à prouver combien la présence du père dans le couple parental ou la pérennité du lien qu’il voudra ou pourra bien développer en cas de rupture familiale est capitale pour le jeune enfant. On parle de rôle de sécurisation, d’exploration du monde physique, d’activation et de dépassement… Voilà pour les influences paternelles attendues, reconnues et acceptées, du moins par la société actuelle. Pourtant, ces nouveaux pères ont toujours autant de mal à trouver leur place et à s’affirmer face à une prépondérance maternelle toujours présente tant au niveau familial que social.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°106 mai-juin 2017
Le travail en équipe dans la petite enfance ?
Travailler en équipe en structure d’accueil collectif prend un caractère particulier puisque les enjeux concernent le bien-être et les intérêts émotionnels, affectifs et cognitifs du tout-petit. L’esprit d’équipe, plus que n’importe où ailleurs, semble donc nécessaire.
Mais comment forger un tel sentiment d’appartenance ?
Ce dossier se propose dans un premier temps de passer en revue les notions de base de la psychologie de groupe avant de se recentrer sur les outils possibles, les plus adaptés aux caractéristiques du secteur de la petite enfance.
Un focus également sur la particularité des relations hiérarchiques dans un univers quasi exclusivement féminin et de l’intérêt de le partager avec les hommes.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°105 mars-avril 2017
Attachement et caregiving : un besoin essentiel
Le caregiving est le système comportemental de l’adulte, qui s’active en réponse aux besoins d’attachement de l’enfant. L’idéal pour l’enfant serait de pouvoir compter sur ce caregiving. Or, certains facteurs peuvent venir le fragiliser. Le rôle des professionnels de l’enfance est de favoriser le développement de l’enfant. Connaître les facteurs de risque relatif au caregiving parental est une première étape pour pouvoir mettre en place des facteurs de protection, en augmentant notre vigilance. Ce dossier aborde les problématiques parentales particulières (addictions, troubles psychiques, carences éducatives…), mais aussi les éléments de fragilisation moins visibles ou en tout cas moins identifiés, parce qu’ils font, pour certains, partie de notre vie quotidienne, et risquent alors de passer inaperçus, ou d’être sous évalués.
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°104 janvier-février 2017
Socialisation : avec ou sans la crèche ?
Le passage dans une collectivité d’enfants est souvent perçu par les parents comme le vecteur indispensable de socialisation avant l’école maternelle. Pourtant de nombreuses interrogations restent en suspens sur la pertinence et l’efficacité d’un tel postulat : faut-il se séparer des parents pour se socialiser ? Qu’est-ce que la crèche apporterait comme plus au niveau de la socialisation ? N’y a-t-il pas des conditions à réunir pour que le collectif soit véritablement un lieu de socialisation ?
4,50 € Journal des professionnels de l'enfance - N°103 novembre-décembre 2016
Notre dossier : Trop petit pour l’école à 2 ans ?
Si les parents sont certes en attente d’un mode d’accueil économique, ce n’est pas nécessairement dans la cadre d’une scolarisation. La scolarisation précoce pose de nombreuses questions : celle de la demande des parents et de la place de la parentalité au cœur du système, la préparation professionnelle des enseignants en charge d’accompagner les enfants concernés, et le bien-être des enfants dont les besoins en sécurité affective ne sont pas véritablement assurés au sein de l’école maternelle. Alors qu’il existe de nombreuses structures et formes d’accueil répondant davantage aux besoins des parents et des enfants, pourquoi l’école maternelle reste-t-elle un incontournable ?
Résultats 1 à 10 sur 15

Se connecter

CV1 Pour mieux comprendre bb

Disponible sur
www.editions-duval.fr

TPMA utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.